A propos de l’hypnose

 

PRINCIPE GENERAL

  • L’hypnose est avant tout un état naturel que nous traversons tous plus ou moins furtivement plusieurs fois par jour : lorsque nous nous perdons dans nos rêveries, lorsque nous sommes absorbés par un bon film… Elle est très souvent liée à une très grande concentration sur un élément, une pensée, une image qui, sur le moment, soustrait le reste du monde à notre conscience. En résumé, l’hypnose est un état d’absorption mentale dans lequel les pensées conscientes s’effacent et « passent la main » à l’inconscient.
  • Dans une seconde acception, l’hypnose correspond également à un ensemble de techniques et de processus qui permettent de reproduire ce phénomène de modification de l’état de conscience et de l’utiliser dans un but d’accompagnement (hypnose thérapeutique) ou de divertissement (hypnose de spectacle). Vieille comme le monde, la connaissance de l’hypnose a très fortement progressé et son utilisation à des fins thérapeutiques a été révolutionnée au siècle dernier sous l’impulsion du psychiatre américain Milton Erickson et de ses disciples.  L’influence de leurs travaux a été et est encore telle aujourd’hui que la très grande majorité des hypno-thérapeutes pratiquent une hypnose dite Ericksonienne.

 

EST-CE QUE CA FONCTIONNE SUR TOUT LE MONDE ? 

  • Puisque l’hypnose est un état naturel que tout le monde vit régulièrement, nous sommes tous « hypnotisables ». Mais nous ne le sommes pas tous de la même façon, au même rythme, et nous ne vivons pas tous les mêmes « effets hypnotiques ».
  • Environ 20% de la population sont extrêmement réceptifs et peuvent entrer dans un état d’hypnose en quelques secondes aux moyens de suggestions très directes en forme « d’ordres ». Ce sont ces personnes que les hypnotiseurs de
    spectacle font monter sur scène après les avoir sélectionnées au moyen de tests dits de suggestibilité (comme le test des doigts qui se rapprochent et se collent).
  • Mais lorsqu’il s’agit de travailler avec 100% de la population, et non pas seulement avec les 20% les plus réceptifs, tout l’art du praticien consiste à travailler patiemment, sur-mesure, pour recréer et approfondir un état d’hypnose en s’adaptant à chaque client. Cela suppose de disposer d’un savoir-faire technique suffisamment large et maîtrisé pour identifier et combiner les leviers les plus efficaces propres à chaque client. En résumé : si à la fin d’une séance vous n’avez vécu aucun phénomène hypnotique, le problème ne vient pas de vous mais du praticien qui n’a pas trouvé le chemin jusu’à votre inconscient. « Il n’y a pas de résistance, que de piètres thérapeutes. » (Richard BANDLER, co-inventeur de la PNL).

 

PRATICIENS SERIEUX ET MOINS SERIEUX ? 

  • A ce jour la profession n’est pas règlementée et il est souvent difficile d’avoir des informations fiables sur le niveau de compétence professionnelle de tel ou tel praticien. En l’absence de procédure officielle de certification, les clients ne disposent que d’un seul « indice » en plus du bouche à oreille : la formation dont se prévaut le praticien qu’ils envisagent de consulter. En la matière, il existe tout et son contraire : certaines formations durent 1 voire 2 we, d’autres durent plus d’une trentaine de jours… N’hésitez jamais à demander à un praticien où il a été formé, et n’hésitez pas à vous renseigner sur le centre de formation en question.
  • Nous vous recommandons très fortement de consulter des praticiens formés et certifiés par un centre qui valide véritablement ses stagiaires en fin de formation (ie qui ne certifie pas toute personne à partir du moment où elle a payé la formation). A ce titre, nous vous recommandons tout particulièrement de consulter des praticiens formés à l’ARCHE (l’Académie pour le Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne) qui fait référence en France aujourd’hui.